Effectuer une recherche dans l'inventaire

X

Saint-Robert ou paroisse Saint-Robert-Bellarmin

En 1696, le seigneur de Rimouski, René Lepage, construit une maison qui se situe probablement à l’extrémité ouest de l’actuelle rue Saint-Robert. Le quartier se développe à la fin des années 1930 suite à l’arrivée des scieries.

En plus de sa maison, René Lepage construit un moulin donnant sur le ruisseau Boucher, moulin qui est utilisé comme moulin à farine et comme moulin banal jusqu’en 1792. Des plans de Rimouski de 1778 montrent la maison de Pierre Lepage au centre de ce qui est aujourd’hui Saint-Robert-Bellarmin. Au XXe siècle, ce faubourg est formé de terres et est habité par des cultivateurs et des journaliers. À la fin des années 1940, la rue Saint-Jean-Baptiste est prolongée et de nouvelles rues sont ouvertes. En 1967, Saint-Robert atteint la Terrasse Arthur-Buies. Sa population est alors de 5627 personnes.

Dans ce quartier, on trouve des maisons vernaculaires américaines dont les détails originels simples et épurés ont été modifiés avec le temps.

No de fiche
Adresse civique
Valeur patrimoniale
1694
404, rue Tessier
Rimouski

Supérieure

1695
408, rue Tessier
Rimouski

Faible